Monde, fou !

 

Froid, sidérant ce soir, jusqu’au fond de mon coeur

Qu’aucun duvet de plume n’arrive à étancher.

Cette image d’hier tourne en boucles infinies :

Arrivées ; Roissy ; vol Santiago ; attente... Toi !

Choc de voir ton oeil bleu cerné, couleur d’automne

Souligné d’un trait sombre, comme de khôl maquillé

Et ton cou scarifié d’une trace de lien serré

- Ils ont voulu t’ôter le souffle, te faire lâcher,

Mais ton âme trop forte ne s’en laisse pas conter ! -

Ta démarche éreintée, signant blessures cachées,

Et tes pas mesurés... Bien cabossé, tu es !

Pourquoi ? Juste deux bricoles à ton sac dérobées.

Monde fou ! Mais, même aujourd’hui, tu n’en veux garder

Que la beauté, ton sourire de prince retrouvé...

Puis le coeur d’une mère vite va se réchauffer !

 

Saint-Malo, le 9 oct 2013